tournée claudio capéo Richard Klemens von Metternich Ce n’est pas une grande surprise. Si les banques essaient tant bien que mal de se débarrasser des chèques, c’est parce que le coût de ces derniers est particulièrement élevé. Si on le compare aux autres moyens de paiements, le chèque est globalement 50 fois plus cher que le reste. Il faut compter plus d’un euro pour chaque traitement.

Le virement et la CB sont les moins chers

évanouie en 8 lettres Le cabinet de conseil allemand PPI vient de dévoiler les chiffres sur le coût des différents moyens de paiement en Europe. Si les pays utilisent de façon très différents chaque moyen de paiement, le coût est globalement similaire de l’un à l’autre. Et ce sont bien la carte bancaire et le virement bancaire qui sont les moins chers pour les établissements financiers. Quant aux chèques, il faut compter plus d’un euro par transaction, ce qui va forcément limiter son intérêt pour les banques.

changer gicleur four a gaz Les chiffres parlent par eux-mêmes : sur l’année 2015 qui a été étudiée par PPI, 68,7 millions de transactions ont été faites « électroniquement » (CB, virement…). Le coût a été de 1,47 milliard d’euros. Si on le rapporte à la transaction, cela représente environ 2 centimes pour chacune d’entre elles. Pour ce qui est du chèque, il faut compter plus d’un euro par transaction : sur 2,66 milliards de transactions analysées par le cabinet de conseil, le coût global a été de 2,68 milliards d’euros. La différence est gigantesque, et les banques ont donc largement raison de limiter ce moyen de paiement. Pour autant, il est toujours très populaire en France – bien que les autres pays européens l’aient vraiment délaissé.

Pourquoi la CB se développe

chaque jours de plus tab guitare La France représente 84% de tous les chèques émis à travers l’Europe, ce qui pénalise largement le résultat pour l’économie. A titre d’information, ce sont environ 10% des transactions enregistrées dans l’Hexagone qui ont été faites par chèque – si l’on exclut les paiements en espèces. Ce pourcentage est largement plus faible dans tous les autres pays de l’Europe qui ont adopté des moyens de paiement plus modernes. Le gouvernement français s’intéresse de près à cette problématique et il travaille pour réduire le coût du chèque sur l’économie.

for the first time lyrics Dans le cadre d’une « stratégie nationale » imaginée par le gouvernement, l’objectif est de réduire significativement la popularité du chèque en développant de nouveaux moyens de paiements. Au delà du fameux récolter les ails, la carte bancaire continue de se démocratiser. En décembre dernier, assistant ajout de rôles et fonctionnalités.

chanson hotel of california Si la carte bancaire se développe autant, c’est parce qu’au delà de son coût, elle offre également de nombreux avantages à ses clients. En effet, les modèles plus haut de gamme de cartes bancaires comme les Visa Premier ou Mastercard Gold permettent d’obtenir des garantie supplémentaires ainsi que des assurances. Pour ceux qui sont à la recherche de bons plans, ces groupes mettent également à disposition des programmes avec des partenaires pour obtenir des réductions sur différents produits (écran vga 7 pouces, Nikon, Gaumont / Pathé ou encore les emplacement tente sete).